IMG_6177

4 mois plus tard, me revoilà !! On avance, petit à petit, on découvre, on apprend, on se recadre aussi. On redéfini nos limites, notre vie, notre quotidien. J'avoue que c'est moi la plus bouleversée dans l'histoire. Depuis le début je suis submergée par mes émotions et c'est vraiment difficile parfois au quotidien.

Mes 3 filles sont donc HP, ça, il n'y a plus de doute. Alors, de le savoir, ça m'aide. Je suis plus sereine et j'ai retrouvé une totale confiance en moi les concernant, car des fois, je doutais. Ai-je pris la bonne décision ? Est-ce que c'est bien ce que je fais ? Mais si c'est bien, pourquoi elle réagit comme ça ? Pourquoi elle fait une crise ? Pourquoi se met-elle en colère ?... A ce niveau, je n'ai plus de doute, et je suis donc plus calme pour gérer les crises quand il y en a. Heureusement que je suis quelqu'un de patiente aussi. Ca a ses inconvénients, mais dans ces situations, c'est vraiment un avantage.

Ma fille aînée est extrêment sensible, et heureusment que j'ai commencé avec elle. La psy m'a dit qu'il était vraiment temps. Elle avait, comme la plupart des enfants dans ce cas, une vision désastreuse d'elle-même. Sa grande mémoire a permis également de cacher une probable dyscalculie. Je dois voir une orthophoniste pour faire le point, mais le rdv se fait attendre... La dyscalculie est un trouble persistant et spécifique de l’apprentissage du nombre et du calcul qui se caractérise par de grandes difficultés dans le domaine des mathématiques. Les enfants qui souffrent de ce trouble peinent à traiter les nombres (reconnaître et produire les chiffres, passer de l’oral à l’écrit, etc.), à mémoriser les tables (addition, soustraction, multiplication et division) et à calculer (difficultés à effectuer de simples opérations qu’ils peuvent confondre les unes avec les autres) et à comprendre ce qu’est un nombre (comprendre le lien entre le symbole et la quantité). 

Certaines personnes me demandent pourquoi les tester ? Mais voilà pourquoi !!! Imagine 2 secondes la vie d'un enfant qui n'est pas compris dans ses difficultés, ses émotions ? N'est-ce pas une raison suffisante ?? L'instinct d'une mère est infaillible dans ce domaine. Je sentais que je devais le faire, j'ai eu raison... Tout comme vendredi, je sentais que ma fille était en difficulté, et je ne me suis pas trompée. Car oui, depuis quelques semaines, ma grande a du mal à gérer ses émotions et fait des malaises. Je te détaille pour que tu comprennes ce que c'est, au quotidien, un enfant HP et qu'est-ce que ça implique, parce que non, pitié, arrêtez de montrer du doigt genre "intellectuellement précoces", "intelligents", etc !!! Ce n'est pas QUE ça, c'est tellement plus compliqué, tellement différent, et au secours, je suis tellement seule. Seule à vivre ces émotions, ce quotidien, ces épreuves. Personne avec qui échanger, personne pour me soutenir, me comprendre, me prendre par la main et me dire, ne t'inquiète pas, je vais t'aider... Non, personne. Alors les personnes qui jugent, je n'en peux plus, je ne supporte plus leurs sourires en coin genre je te comprends, alors qu'au fond de leur regards je sens de la jalousie, voir du mépris et l'envie d'exclusion. C'est extrêmement blessant, surtout quand il s'agit d'amis proches... Elever, soutenir, accompagner un enfant qui n'a pas de filtres à ses émotions, c'est extrêment compliqué. ("compliqué", mon mot du moment... lol). Ma grande a donc fait une belle gastro il y a quelques temps, ça l'a beaucoup affaibli, et elle a fait son premier malaise dans la salle de bain. Après un appel au 15, j'ai estimé que c'était bon... sauf que la semaine suivante, en cours de SVT, elle s'est coupée le doigt, et elle a pas mal saigné... et elle a refait un malaise... Le prof, ayant une formation aux premiers secours l'a pris en charge... et il est bien là le problème avec ma grande sensible... Il lui a accordé de l'attention, telle une figure paternelle, elle s'est sentie en sécurité et prise en considération, et ça l'a beaucoup beaucoup beaucoup touché... Il y a eu les vacances scolaire, puis la reprise, et en cours de svt, ses camarades ont commencé à la taquiner avec le prof... et en plus, ils étudient la reproduction... Alors là, débordement d'émotions, émotions contenuent pour le moment, mais la vie nous met souvent à l'épreuve, et le collège a organisé un concours de déguisements. Mon grand zèbre en recherche constante de reconnaissance de ses camarades s'est lancé avec tout son coeur dans ce nouveau challenge, et après quelques recherches, s'est décidée pour Frida Khalo. Grande femme de caractère, Mexicaine, de culture hispanique donc, que mon soleil appprécie énormément. Il n'en fallait pas plus pour qu'elle habite son personnage... Sauf que... déjà, l'information était mal transmise, et qu'elle est venue dès le matin déguisée... alors que c'était prévue l'après midi... Mon coeur s'est brisée quand j'ai laissé mon enfant descendre de la voiture, les larmes aux yeux, se cachant dans son foulard... J'ai même téléphonné au collège dans la matinée pour savoir si tout allait bien. Et tout allait bien, on m'a même dit à quel point elle était belle... Je suis trop fière, et même encore, vraiment !!! Ma petite merveille de 12 ans qui décide de se déguiser en Frida Khalo !!! J'en peux plus de fierté tellement elle était belle... Regarde, et laisse moi des commentaires, lol !!!

IMG_6577

Oui, mais non... Ma fille a du caractère et une carapace qui fait que personne ne peut voir que ça ne va pas... Même pour moi c'est difficile, et je suis sa mère. Avec elle, je dois suivre mon instinct, et dans une société de paraître, de codes et de règles, c'est des fois difficile. C'est comme quand tu rencontres quelqu'un, tu sens qu'il y a un feeling, quelque chose qui se passe, qui t'unit à cette personne, mais que les règles de la société et les codes te font dresser des barrières et t'empêche de partager, d'échanger, parce que c'est bizarre, parce que ça ne se fait pas et parce que ça n'a pas de sens... Mais les coups de coeur, ça existe, les gens n'y font plus attention. C'est pourtant tellement agréable, tellement riche et tellement dommage. Pourquoi ne plus se tendre la main ? Ah pardon... Oui, ça ne se fait pas... Pour en revenir à mon soleil, la journée a été éprouvante, parce que la matinée, elle a dû faire face aux moqueries de ses camarades (sourcils foncés, déguisement prématuré, et qui c'est ?, etc...) et à la parole donnée d'enfants, qui veulent faire plaisir, mais qui n'ont pas conscience de l'importance d'une parole donnée. C'est déjà dure pour la plupart des adultes, alors de la part de jeunes ados... faut pas abuser... Mais, pour un enfant aussi sensible, une parole, c'est tout un monde, une reconnaissance, c'est la valeur donnée à sa personne, et une grande majorité de ses camarades lui ont dit qu'ils voteraient pour elle... Et AUCUN ne l'a fait. Ce n'est bien entendu pas voulu, mais cette situation revêt un aspect bien cruel... C'est un coup de couteau supplémentaire en plein coeur. Et, face à cette épreuve, quand elle s'est retrouvée en cours de SVT 3 jours plus tard, une somatisation s'est mise en place. Pourquoi ? Parce qu'elle fait confiance au professeur, elle peut baisser sa garde, inconsciemment, elle sait qu'il sera là pour elle, et quand, les gentilles (pour les autres, pas pour elle) moqueries de ses camarades sont revenues, quand le cours de reproduction a commencé, elle n'a pas assumé et a refait un malaise... Et la semaine suivante, encore... Voilà, ce que c'est, que l'hypersensibilité. Un afflux d'émotions difficilement contrôlables qui peuvent mettre un enfant en difficulté et qui peut devenir dangereux. Arriver à se faire comprendre du collège n'est pas facile non plus. Heureusement, de plus en plus d'enseignants sont sensibilisés, mais être sensibilisé, c'est bien, être compris, c'est rare. Encore une fois, certains disent "ah oui oui !!" Mais euh... non non... Il y a un fossé, excuse-moi... C'est pas grave, ils font l'effort, c'est gentil, mais en tant que parent, je ne me sens pas soutenue. Je me sens plus jugée en fait, et j'en viens à vouloir éviter de mettre les pieds au collège... Les gens et le personnel encadrant pensent qu'en affichant un sourire et en faisant des approbations on se sent compris, mais c'est faux. Je crois que de parler et d'échanger, c'est là la vraie compréhension et le vrai soutien ! Mais c'est encore une fois donner de son temps, et dans une société où l'on manque de temps... faut pas abuser !! On ne va pas pousser mémé dans les orties non plus !!!

jolimage-illustrateur-91143-20160518182753

 

Donc ça, c'était le capitre collège. Je ne vais pas m'attarder sur ma cadette, qui a un QI vraiment élevé, donc, je le dis, parce que je suis fière comme un paon

47889131

Est-ce que j'ai le droit de dire que c'est grâce à moi ?? Ben oui quoi, moi je suis vraiment super intelligente en fait. Je ne t'avais pas dit ?... Oui, je n'aime pas me vanter, mais en vrai, je cache ma supèriorité intellectuelle pour ne pas effayer les gens que je côtoie...

je_sor10

Trêve de plaisanterie, le bilan m'a permis de mieux cerner ma fille. Je pensais, une fois encore, que d'aller voir l'institutrice pourrait aider, parce que, pareil, au quotidien, c'est trèèèèèèèèès difficile avec ma fille qui prend tout ce que peut dire la maîtresse au pied de la lettre.... et j'ai fait chou blanc ! J'ai eu droit à "oui, je comprends, très bien, merci" et des réflexions plus pointues au final... J'en conclue que finalement, mon intervention a plus vexé la maîtresse que servie ma fille... Je ne parlerai pas non plus de la psy scolaire que j'essaie de joindre depuis 4 semaines maintenant et qui ne me donne pas signe de vie....

En revanche, après une petite guerilla avec l'école maternelle, j'ai avancé !!! Ouaisssss !!!

2703833548_small_1

L'éducation nationale !!!! Ah, quelle belle équipe !! Si je ne connaissais pas personnellement certains professeurs que j'estime.... hum hum... je ne dirai rien qui puisse être utilisé contre moi à mon procès... lol ! Bref. C'est très drôle en fait, c'est comme un échange de balles. Je veux que ma fille passe une journée entière à l'école, en moyenne section (ouh !!! mère indiqne !!! en plus tu ne travailles pas, ouh !!!!!) et donc, à cause d'une vraie phobie de la sieste, je la récupère, n'arrivant pas à trouver une solution, pour simplifier les choses, ne pas faire de vagues... Cependant, étant donné que pour la grande section ce sera la même chose, et que j'ai des projets professionnels, oui oui, c'est vrai, ben j'aspire à une certaine tranquilité de 8h00 à 15h00. Je me suis dit, parlons, exprimons-nous avec sourire, sincérité et bienveillance, pour trouver une solution... Je parle au directeur, je parle à la maîtresse, puis au directeur, puis à la maîtresse, puis on m'envoie aux parents d'élèves, qui m'envoient à la mairie. Après une jolie lettre au maire, au directeur, au conseil de l'école, le directeur m'a donné rdv !!! Un vrai rdv... après... euh 20 mois de scolarité pour ma fille !!! Oui oui, je cache ma joie, excuse-moi, débordement intérieur d'émotions... On va essayer une nouvelle approche dès mardi !!! Youpi ! 

Des fois, j'ai envie de dire : c'est où que les choses sont simples ? Pourquoi être doué de réflexions et de la parole pour en faire une telle utilisation ? Quoi je râle ? Ben excuse-moi, il y a une récente étude qui dit que les râleurs sont plus intelligents que les autres. C'est pas une justification ? Ben c'est parce que je suis une femme, et toi, tu ne peux pas comprendre, je t'excuse donc, merci d'être passé :D

Voilà, au quotidien, ce que ça implique, un enfant HP, et encore, je ne t'ai pas parlé des crises de ma dernière parce que la chaussettes serre trop, ou que sa veste ne se met pas parfaitement sur son haut, ou que je doive passer 3H en ville pour UNE paire de chaussures, ou que quand un moustique la pique, je suis obligée de la laver à la Bétadine, ou que quand ma cadette se lève, je dois compter 1H pour le petit déj', s'habiller et mettre ses chaussures, que quand elle parle, si tout n'est pas raconté correctement, c'est un mélodrame, ou que chaque réflexion de ses camarades entendues dans la journée qu'elle a du mal à comprendre doit être décortiquée... ou de ma grande, toujours souriante, joyeuse et dynamique souffre d'un manque d'attention, que ce n'est jamais assez, que le moindre mot utilisé ne peut pas l'être comme ça, sans sens, juste pour parler, que tout doit prendre un sens... Et que quand, soi-même, on a l'impression d'être une extra-terrestre, avec des émotions débordantes, on a du mal à contenir tout ce petit monde, que les journées ne sont jamais assez longues, et que rien n'est jamais fait comme on voudrait... Voilà, en vrai, ce que HP veut dire, et qu'il y a encore énormément de paramètres à prendre en compte... Je dis donc merci à Jeanne Siaud-Facchin pour son travail et ses oeuvres, qui sont un réconfort, mais que la route est longue....

IMG_5511

Donc je vais faire comme ma fille, et m'acheter des protections roses.... :D